mardi, 10 juin 2008

Fabie milite/ chapitre diversité.

La seule chose qu’on comprenne chez les vieux, quand on ne l’est pas soi-même, c’est qu’ils ont été marqués par leur temps. Mais, comme on ne comprend que ça, on les fige dans leur temps, ce qui revient à ne rien comprendre du tout. Pour tous ceux qui n’ont pas encore atteint la vieillesse, elle signifie qu’on a été. Seulement, la vieillesse, ça veut dire aussi que malgré son avoir-été, ou en plus de lui, en prime de lui, on est encore. ” Philip Roth ( La bête qui meurt. Gallimard. 2004

Commentaires

J'adore. J'adore. J'adore.
Gamine, mon grand-père me disait toujours qu'il avait eu mon âge, soit 5, 7, 8 ans etc.... ça me fascinait, j'avais du mal à l'imaginer enfant vu que j'avais l'impression qu'il avait toujours été "vieux". Et ben en fait je suis sûre que ça m'a rapidement forgé l'esprit pour comprendre que les vieux "ont été" et qu'ils sont plein de sagesse et de belles histoires à transmettre. Je les aime les p'tits vieux :-)

Écrit par : Julie BBG | mardi, 10 juin 2008

Chaque génération est figée dans son temps, effectivement, c'est le principal soucis entre générations, il faut rester ouvert le plus possible, dans les 2 sens.

Sinon je n'avais pas vu ton lien vers chez moi, merci, je fais de même tout de suite.

A bientôt :-)

Écrit par : denis_m | jeudi, 12 juin 2008

Écrire un commentaire